Heures d’ouverture: Todos os dias, das 10h00 às 18h00 (última entrada 17h30).

Rua Conde Dom Henrique

4800-412 Guimarães

Histoire

Histoire

Histoire

Au Xe siècle, après être devenue veuf du Comte Hermenegildo (ou Mendo) Gonçalves, la comtesse Mumadona Dias prend la charge du gouvernement du comté Portucalense et prend deux mesures de grande importance : elle crée, sur la partie basse de Guimarães, le Monastère de Santa Maria (vers l’année 950) et, sur la partie haute, un château, dit Château de S. Mamede (entre les années 940 et 957).

La construction de ce château était nécessaire pour défendre le monastère récemment édifié et la population qui en attendant s’était fixée au tour de ces deux constructions. La construction de ce château a été également, une manière d’affirmer son pouvoir devant les autres seigneurs féodaux. Un diplôme que signale la livraison du Château de S. Mamede au Monastère de Guimarães, le 4 décembre 968, est la première référence connue à cette fortification.

La comtesse Mumadona Dias fonde à Guimarães, au Xe siècle, deux constructions de grande importance, puisqu’elles vont être à l’origine de la ville de Guimarães que nous connaissons aujourd’hui : le Monastère de Santa Maria et le Château de S. Mamede, ainsi désigné dans le testament de Mumadona.

Tel comme dit l’historien Mário Jorge Barroca, le château de cette époque serait très différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, puisque les travaux étaient encore dans son début, les tourelles étaient rares et le donjon n’existait pas encore, étant nécessaire à plusieurs reprises le remuement de terre pour créer des dénivellations accentuées.

Le Château a été objet de plusieurs altérations ayant sa configuration actuelle peu à voir avec sa forme originelle. En réalité, avec le comte D. Henrique sont réalisés quelques réformes et, d’après Mário Barroca, il existe des vestiges qui se supposent être de l’époque de ce comte. Mais, plus tard, aux XIIIe et XVIe siècles avec D. Dinis fut construit le donjon et érigés les huit tourelles qui flanquent la muraille du château. D’autres réformes, réalisées plus tard, furent réalisées durant le règne de D. João I étant ici défini sa dernière forme.

C’est aussi intéressant le fait que le Château de Guimarães est le premier château portugais à avoir des registres photographiques qui nous montrent sa structure tel qu’elle était au XIXe siècle. Ces photographies ont été prises par Frederick Flower, un commerçant anglais qui a vécu quelques années à Porto, qui fut le pionnier de l’utilisation des techniques photographiques.

Après des siècles de négligence et ruine, le Château fut l’objet d’une restauration impérative, menée à but durant la décennie de 30 su XXe siècle, par la DGEMN – Direção Geral dos Edifícios e Monumentos Nacionais (Inexistante à nos jours). L’objectif de ces travaux d’amélioration était de permettre au lieu le plus emblématique de l’étude des châteaux nationales d’être réhabilité.

Le Château de Guimarães est Monument National depuis 1910.