Heures d’ouverture: Todos os dias, das 10h00 às 18h00 (última entrada 17h30).

Rua Conde Dom Henrique

4800-412 Guimarães

PD1056

Masse d’Armes
Auteur: Inconnu
Provenance: Inconnue
Datation: XVe siècle
Matériel: Bois et Bronze
Dimensions (cm): 65 x Ø 8,4
Poids: 580 g
Nombre de inv.: PD1056 / MAS 290 / A.G. 1

Arme de choc composé par deux parties principales – la tête (avec 8,2 cm de longueur et 6,5 de diamètre) et la poignée (avec 56 cm de longueur et 3,5 de diamètre). La tête, assez dilatée, est en bronze et est équipée par une série de huit gros ‘couteaux’, de forme triangulaire, disposés en radial. La poignée, en bois, est de forme cylindrique et est recouverte par une unique bande de peau cirée. L’emmanchement se procède à travers d’un fort clou en fer, de tête large et arrondie. Dans l’extrémité opposée, la bouterolle de cette masse d’arme présente une fine tôle en fer, avec un décor en forme de rosace. On vérifie encore que l’épaisseur de la pognée varie en deux points de sa trajectoire, définissant de cette manière une zone de poing, avec environ 13,5 cm d’extension. Sur la zone inférieure de ce point il existe deux trous situés à l’extrémité opposé, par où circule un ruban étroit en cuir.

Les masses d’armes ont surgit au XIIe siècle, ayant comme configuration un poing cylindrique, auquel on a pensé associer une tête en fer de format cylindrique. Ce ‘court matraque’ avait une grande capacité offensive et était capable d’affronter toutes les armes, à l’exception de la lance. Au long des XIIIe et XIVe siècles, la tête de masse d’armes a eu tendance à se dilater et à paraitre équipé avec une série de grosses ‘mèches’ ou ‘couteaux’, habituellement de format triangulaire, disposés en radial.

Bien que sans la même capacité des épées (à cette époque utilisée surtout comme estoc) afin de couper les défenses adversaires, la secousse crée par les masses produisait des défenses chez les corps des ennemies qui devrait être craintif. Celui-ci a été une des raisons qui a le plus stimulé la transaction des protections en maille par des défenses en plaque. Au milieu des années mil quatre cent, au Portugal, il existait une énorme quantité de hache d’armes et de masses stockées dans l’arsenal à Lisbonne.

Au même temps, les masses d’armes ont fini par prendre une importante charge symbolique, ayant iconographiquement représentés associés à des personnages étroitement liés au pouvoir et à la justice.

Objeto museológico (maça)